Rechercher
  • camilleberreur

Le mythe de la sorcière ou le retour du féminin sacré



« des femmes surtout, urbaines et éduquées, prêtes à tomber dans le chaudron d’une potion magique qui s’appuie sur le florissant business du développement personnel. »


« on ne compte plus les propositions ésotériques plus ou moins abracadabrantesques »


https://www.lemonde.fr/…/le-mythe-de-la-sorciere-ou-le-reto…

Cet article du Monde paru hier, dimanche 1er mars 2020, me donne très envie de témoigner que ce n’est pas du tout ce que j’observe depuis 8 ans d’explorations personnelles dans l’univers de la guérison. C'est beaucoup plus que ça.


NON ce n’est pas juste un business ou une mode ou une façon de se revaloriser après une sortie de route du courant mainstream même si ça peut souvent en être le point de départ.


OUI le collectif a la capacité à s’auto-guérir.


Par la puissance de l’accueil bienveillant de toutes nos parts blessées.


Je l’ai vu pas plus tard que ce weekend en participant à un stage : 15 personnes qui pour la plupart ne se connaissaient pas qui créent un espace – tel un chaudron magique (celui-là je veux bien tomber dedans !) – suffisamment aimant pour pouvoir y déverser tout ce qui empoisonne leur cœur : chagrins, colères, hontes, douleurs ancestrales… et en ressortir grandis, régénérés, libérés de vieilles charges obsolètes !


Je suis témoin de la puissance des groupes qui œuvrent ensemble pour la guérison individuelle et collective.


Témoin de leur puissance de transformation, d’accueil et d’éclosions de pures merveilles de douceur, de tendresse, de poésie, de justesse et de puissance au service du vivant.


Parce que c’est du VRAI, qui a lieu en direct live : le corps ne ment pas.


Quand il libère les charges émotionnelles contenues pendant des décennies, charriées par les héritages ancestraux, il ouvre des espaces d’une beauté infinie, totalement palpable dans l’espace autour.

Cette vibration même qui encourage les autres membres du cercle à eux aussi ouvrir leur être à la libération de ces flots émotionnels trop longtemps contenus.


Ils créent de l’espace en eux et autour d’eux. Et là ô merveille, sans avoir besoin d’aucun effort ni d’aucune volonté, tout naturellement – car tous les corps savent faire ça – les émotions libérées laissent la place à la douceur, la joie, la sérénité, l’amour de soi et des autres.


Je suis témoin de ce COURAGE.


Celui des femmes qui se réunissent mais aussi des hommes – nombreux – j’en ai vu des centaines au fil des années dans des stages de thérapie, chamanisme, constellations familiales, rebirth, tantra, danse libre, guérison de l’enfant intérieur, cercles de parole… j’ai vu leur courage immense de s’ouvrir à leur vérité intérieure, à leurs ressentis, à leurs élans véritables, au-delà des masques et des identités sociales.


Et que dire des accompagnants… loin d’être des charlatans, j’ai rencontré des dizaines d’accompagnants qui font un travail exceptionnel de GUERRIER.E.S et de MAGICIEN.N.E.S pour accueillir cette humanité blessée et lui offrir un espace de non-jugement suffisamment aimant, sécurisé, sacré pour qu’elle puisse pleinement être AUTHENTIQUES et VULNÉRABLES, clés pour transmuter tout son plomb en or de conscience, de joie, de rayonnement.


Merci à tous pour ces reflets du collectif aimant, courageux, accueillant, quelle beauté et quel espoir pour la suite de notre histoire !!

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout