Rechercher
  • camilleberreur

Libérer votre puissance


Ce matin, une fois de plus en consultation individuelle, l’image est revenue, celle que j’aime tant :


le cheval sauvage,


A la question « à quoi ressemble ta puissance » ?


et vous à quoi ressemble votre puissance ? est-elle libre de s’exprimer et si non qu’est-ce qui la limite ?


Je constate dans ma pratique des constellations deux freins majeurs à la libre expression de la puissance personnelle :


==> La peur de reproduire une forme d’abus de pouvoir. En particulier en ayant beaucoup d’argent, d’énergie sexuelle, de pouvoir d’influence. Donc dans le doute l’accès à ce type de richesse est limité, voire tout coupé, interdit. Plus ou moins consciemment, souvent largement inconsciemment.

Celles et ceux qui ont subi le feu destructeur (violences physiques, verbales, manipulations, etc) ou dont les lignées sont très marquées par ces abus, ont tendance à limiter la connexion à leur propre feu intérieur, de crainte de faire subir à d’autres ce qu’ils ont subi. Alors c’est l’abstention. Mieux vaut être trop gentil que bourreau. Sauf que bien souvent l’épisode originel en question est très enfoui dans l’inconscient et vous vous retrouvez coupé de votre source d’énergie vitale, de votre créativité, de votre joie.


Énergie vitale qui pour rappel est hors champs du bien et du mal, tout comme l’élément Feu. Tout dépend comment il est utilisé.


==> autre frein majeur : la peur de perdre le lien, la plupart du temps avec les parents (qu’ils soient vivants ou morts ! aaah la loyauté…).

C’est le cas pour tous les enfants qui ont perçu le message souvent implicite que s’ils étaient pleinement eux-même ça n’allait pas plaire à papa et/ou à maman, que ça allait les rendre tristes, leur faire du mal, mieux valait obéir aux attentes parentales pour s’assurer un minimum de lien.

Je vous rappelle que sans le lien d’attachement l’enfant meurt, donc à l’époque c’est juste impossible de faire autrement.

Résultat : l’enfant ravale ses émotions (toujours légitimes puisque réelles, corporelles) et s’accroche tant bien que mal pour rester en lien et arriver jusqu’à l’âge adulte.


Et c’est là que bien souvent nous avons oublié toutes les émotions enfouies, refoulées. Ça donne des adultes un peu éteints, pas complètement eux-même, voire carrément zombies. C’était mon cas. La bonne grosse dépression ! avec son lot de dévalorisation, rejet de soi, honte…


Quelles solutions ?


Celle proposée par les constellations est je trouve des plus réjouissante : il s’agit de rejouer la scène manquante ! Les scènes manquantes.


Vous vous retrouvez devant vos parents ou toutes personnes devant lesquelles vous n’avez pas pu vous exprimer, montrer vos émotions et être accueilli.e.s avec bienveillance et compréhension.


Aujourd’hui les parents sont incarnés par des allié.es, des co-équipiers venus traverser les mêmes espaces que vous, se reconnecter à leurs émotions et à leur être véritable.


Nous œuvrons en équipe pour créer un contenant sécurisé - un théâtre magique et alchimique - où il vous est possible de tout exprimer - vos colères, vos peines, vos frustrations, vos angoisses - dire je t’aime ou merde et tout ce qui vous passe par le cœur - à l’endroit qui en a le plus manqué. Où la parole a été coupée. Où l’émotion a été enfouie, niée.


Vous récupérez votre puissance vitale et pouvez faire la mise à jour qu’aujourd’hui elle est à votre service. Ce cheval fougueux est le vôtre, que vous êtes libres de le laisser vous guider. Avec votre cœur et votre conscience comme cavaliers aimants : vous êtes suffisamment conscients pour ne pas reproduire les abus.


alors, et s’il était temps de lâcher les chevaux ? et même les fauves, pourquoi pas ?



Bienvenue dans le monde merveilleux des constellations


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout