Rechercher
  • camilleberreur

Pour le pire et pour le meilleur

Drôle d’idée d’avoir signé pour cette incarnation féminine,


comme si dans mon enthousiasme d’âme qui voit déjà le diamant dans le carbone, j’avais plongé en acceptant tout le package,


sauf que j’ai oublié pendant un temps - c’est le deal


je me retrouve donc avec un utérus, un sexe féminin, et c’est la misère


pendant trois bonnes dizaines d’années


ça fait mal ou c’est mort


comme si j’avais oublié ce léger détail que l’utérus porte les mémoires de toute la lignée féminine

et elles ont pris très, très cher !


viols, incestes, abandons, trahisons…


alors mon corps et surtout mon sexe est coupé du ressenti, il dit non. Verrouillé. Douloureux.

Aimer un homme avec mon corps ? impossible. Mon cœur en pleure beaucoup.

J’ai des amoureux merveilleux et ultra patients, je reste verrouillée.


J’enquête. Je rencontre mes ancêtres et m’ouvre à la douleur, la leur, la mienne. Je la laisse passer par mon corps.


Mes règles deviennent très douloureuses, comme un deuil infini, je leur consacre plusieurs jours par mois pour pleurer, crier, être dans le noir et dans l’eau chaude, avec cet utérus qui hurle et évacue tous ces flots de non-dits, d’abus de pouvoir, d’abandons, de trahisons. Les jours où je ne saigne pas, je continue à pleurer ! Ça devient un job à plein temps, j’y vais à fond. Je m’ouvre aussi à mes mémoires de bourreau - en fait je connais hyper bien le rôle du violeur, l’abuseur, la femme castratrice, la jouissance de la domination : tout s’explique. Balle au centre.


Un jour je reçois le cadeau - diamant.

Dans une constellation où je suis la cliente. D’ailleurs c’était la plus chère que je me sois offerte… Je vois toutes mes lignées de femmes. Elles me transmettent le Joyau : le fruit de cette traversée. M’informant que c’est grâce à cette histoire, à leur expérience du pire qu’aujourd’hui j’ai non seulement accès au meilleur, mais que c’est aussi ma médecine, cette alchimie qui passe par moi, que je vais pouvoir la transmettre aux femmes et aux hommes porteurs dans ce type d’histoire, que le sacré de la sexualité est de fait accessible grâce à cette histoire.

Comme une loi des polarités, plus le carbone est sous pression, plus il donne naissance au diamant. C’est la même matière qui prend une autre forme.


« Les conditions nécessaires à la formation du diamant sont pour le moins extrêmes. Il se forme dans les entrailles de la terre, à plus de 150 kilomètres sous la surface terrestre. La température varie de 1300 à 2000 degrés. La pression y est aussi gigantesque. Soumis à un tel traitement, le carbone liquide situé sous l’écorce terrestre cristallise pour former les splendides cristaux qui caractérisent le diamant. IL SEMBLERAIT D’AILLEURS QUE LES DIAMANTS LES PLUS PURS SOIENT CEUX QUI ONT CONNU LES CONDITIONS LES PLUS DURES LORS DE LEUR FORMATION. » source : gemmantia.com


Je constate aussi ce phénomène chez les personnes que j’accompagne. L’endroit de leur plus grande douleur, de leur blessure originelle est aussi leur diamant, leur médecine disponible pour le monde. Quelque soit la forme de cette médecine : artistes, thérapeutes, épanouissement personnel inspirant pour tous.

Voire même plus la pression a été grande - et vous avez déjà survécu, le plus dur est fait - plus puissante est la médecine. Je dirais même le potentiel extatique.


Aujourd’hui tout a changé dans ma sexualité, elle est passée du néant aux étoiles, et je sens que ce n’est qu’un début. Extase exponentielle au programme.


Si vous sentez que vous aussi vous avez de l’or et des diamants à récupérer dans votre histoire, votre douleur, les blessures de vos ancêtres, bienvenue dans le monde merveilleux des constellations.

Nous sommes toute une équipe cosmique de chercheurs d’or : et nous la trouvons.


Photo : Scan Art



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout